Champs- Marchal, Dimanche 14 Avril 2024, 21 °C , Ensoleillé
16 Communes et + de 8500 habitants sur le territoire...

La base nautique de Lastioulles

et ses nombreuses activités

à découvrir ce mois-ci...

Antignac

Archives actualités

Institutionnel | Retour sur le conseil communautaire du 7 mars

08/03/2024
Institutionnel | Retour sur le conseil communautaire du 7 mars

Sumène Artense communauté s’est réunie en conseil communautaire jeudi 7 mars au village de Vacances de Vendes (Bassignac). En préambule, Adriane Berenson, doctorante et chargée de mission Sumène Artense « Universités Foraines » et Louis Gratel, DGS Sumène Artense, ont présenté la synthèse d’une concertation qui a eu lieu avec les collégiens d’Ydes dans le cadre du PLUi. Cette initiative originale conduite avec les professeurs d’histoire-géographie Odile Brunot et Dominique Cottais a permis de présenter aux élèves le fonctionnement de la communauté de communes ainsi que son projet d’urbanisme. Les collégiens ont été invités à s’exprimer sur leur perception et leur vision de l’avenir du territoire en travaillant sur ses atouts et faiblesses. Les jeunes ont plébiscité la beauté des paysages, les espaces verts et ce qu’on peut y faire comme activités de pleine nature. Les aménagements comme la Piste Verte sont appréciés mais ils ont pointé les manquements dans la santé, les transports ou encore la faible densité de magasins et de restaurants. L’enclavement géographique apparaît comme une contrainte, mais pas que : c’est une chance de pouvoir vivre dans un cadre et une nature préservée. À partir de ce diagnostic, les élèves ont travaillé en petits groupes sur des propositions dans quatre domaines : le travail et les commerces, les services, l’environnement et les loisirs. Soutenir les commerces de proximité, préserver les espaces naturels, développer les mobilités douces, augmenter l’offre de santé, de logement et d’activités sportives et culturelles accessibles… Force est de constater qu’avec leurs mots, les élèves ont exprimé une vision affûtée du territoire qui résonne globalement bien avec les orientations du PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durables). Ce travail qui a été très enrichissant et qualitatif selon Louis Gratel pourra nourrir le PADD ou même de futurs projets de développement.

Enfance jeunesse

Suivant l’ordre du jour, les élus ont validé l’actualisation du plan de financement du pôle enfance jeunesse : le permis de construire a été accordé et l’appel d’offres lancé. Le plan de financement prévoit un taux de 80 % de subventions, dont 60 % déjà acquises, pour un coût total de plus de 2 millions d’euros. Un point a été fait sur l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) sous compétence communautaire depuis le 1er janvier 2024. Ce nouveau service qui a ouvert ses portes pendant les vacances d’hiver a été très fréquenté avec une moyenne de 50 enfants par jour, un pic à 70 enfants la première semaine et 110 familles inscrites. Les navettes ont très bien fonctionné et les retours des enfants et des familles sont positifs. Dans l’enfance-jeunesse encore, les élus ont approuvé la mise en place d’un projet pédagogique d’actions passerelles dans le cadre d’une convention entre l’inspection de l’éducation nationale de Mauriac, le Relais Petite Enfance et les écoles volontaires, en l’occurrence Lanobre et Champagnac. Ce projet vise à préparer l’entrée du jeune enfant à l’école grâce à l’organisation d’ateliers du RPE au sein des écoles partenaires.

Économie

Dans le domaine du développement économique, les élus ont approuvé la délibération de principe concernant la création d’un atelier relais au sein de la zone d’activités du Péage à Lanobre. C’est l’entreprise de maroquinerie de luxe Logic Maroquinerie à Ydes qui a sollicité Sumène Artense communauté. A l’étroit dans ses locaux actuels, elle a besoin de doubler sa surface pour se développer autour d’un projet de création de marque propre. Logic Maroquinerie envisage d’embaucher jusqu’à six personnes et d’investir dans de l’équipement, découpe laser numérique notamment.

Finances

Sur la partie finances, les conseillers communautaires ont approuvé les comptes de gestion et les comptes administratifs 2023 du budget général et des budgets annexes. Le résultat définitif du budget principal s’élève à 3 429 740,64 € en recettes de fonctionnement et à 1 712 559,25 € en dépenses d’investissement, soit un solde excédentaire pour l’exercice 2023 de 1 717 181,39 €. Sumène Artense communauté n’a pas contracté d’emprunts et a généré 2,4 millions d’euros de capacité d’autofinancement. Le budget des ordures ménagères affiche un excédent de 79 444,54 € en fonctionnement et de 14 422,99 € en investissement, soit un solde excédentaire total de 93 867,53 €. Un résultat définitif satisfaisant alors que le coût de traitement des déchets va encore augmenter en 2024. Les efforts de la collectivité pour maîtriser le budget payent et des marges de manœuvre sont encore réalisables sur la réduction des volumes collectés, les recettes de la redevance spéciale, etc.

Culture

Côté culture, les élus se sont positionnés favorablement pour lancer une réflexion sur une structuration publique de l’école de musique du Haut Cantal avec les communautés de communes du pays de Mauriac et du pays de Salers. L’objectif est d’aller vers une meilleure gestion administrative et financière. Pour rappel, cette école associative accueille actuellement plus de 210 élèves et fonctionne avec 80 % de financements publics.

Action sociale 

Dans le domaine de l’action sociale, l’OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat) qui doit s’achever fin 2024 fonctionne bien sur le territoire tant au niveau des propriétaires occupants que des propriétaires bailleurs. Pour conserver cette dynamique, les élus ont décidé de lancer une étude pré-opérationnelle – mutualisée avec les autres intercommunalités de l’arrondissement - pour démarrer une nouvelle opération dès le début de l’année 2025. Toujours dans l’action sociale, le service de covoiturage solidaire Atchoum a été lancé sur le territoire mercredi 6 mars pour une expérimentation de trois ans. Le conseil communautaire a décidé de fixer le prix de vente des tickets mobilité à 12,50 € le carnet de dix. Ces tickets sont en vente à l’Espace France services d’Ydes ou en ligne sur la plateforme Atchoum. Ils permettent d’indemniser les conducteurs solidaires qui acceptent de se rendre disponibles pour transporter sur de courtes distances des personnes sans solution de mobilité. Deux ou trois réunions publiques seront organisées pour informer les habitants et inciter les conducteurs à participer.

Environnement

Enfin, concernant la compétence Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), après une longue phase de diagnostic, le programme pluriannuel de gestion va démarrer en 2024 sur le bassin versant d’Auze Sumène. Des travaux nécessaires au bon état écologique des cours d’eau vont être entrepris : enlèvement des embâcles problématiques, limitation de la divagation du bétail dans les cours d’eau, aménagement de passages à gué, restauration de la continuité écologique des ouvrages, stabilisation des encoches d’érosion problématiques, etc… Sur cinq ans (2024-2028), le montant prévisionnel des travaux s’élève à 1,5 million d’euros pour Sumène Artense communauté, soit 217 000 € pour 2024 et 59 000 € de reste à charge. Sur le bassin versant des Sources de la Dordogne, dans le périmètre de Sumène Artense, il est prévu de lancer une étude en vue de la renaturation du ruisseau Montirin sur Champs-sur-Tarentaine afin de limiter les risques d’inondations sur le secteur. Cette étude prévue sur un an sera restituée en 2025 et alimentera le futur contrat de progrès sur le bassin versant Sources Dordogne-Rhue. Le montant s’élève à 60 000 € environ avec un reste à charge estimé à 16 000 €.

 

 

 

Ce site utilise des cookies afin de mesurer la fréquentation du site, de vous proposer des contenus animés et interactifs et de partager du contenu sur les réseaux sociaux.
Personnaliser